La fédération africaine des Véhicules Anciens (FAVA) est en passe de voir le jour

Que les passionnées de véhicules anciens du Maghreb et de l’Afrique se réjouissent …

Sous l’impulsion de la Fédération Marocaine des Automobiles Anciennes, une conférence en ligne s’est déroulée le 16 juillet dernier. Elle a permis à de nombreux représentants de fédérations et de clubs de véhicules anciens en provenance d’Algérie, de Côte d’Ivoire, d’Égypte, du Niger, du Maroc, du Sénégal, de Tunisie, avec le soutien du Burkina Fasso, du Mali, de la Guinée, de la Mauritanie et de la Libye, d’échanger et de dresser les contours de ce qui deviendra  la Fédération Africaine des Véhicules Anciens (FAVA).

D’ores et déjà le cahier de charge de cette fédération Africaine fixe les missions de cette fédération  à savoir:

-favoriser la conservation et l’utilisation de véhicules anciens afin d’assurer la sauvegarde et la mise en valeur de ce patrimoine industriel, culturel et artistique, et ce, en mutualisant les forces et les compétences de toutes les organisations africaines concernées ;

-accréditer une commission d’expertise Africaine chargée de la qualification et la classification des «Véhicules de collection» aux normes internationales en tenant compte des spécificités africaines ;

-représenter ces adhérents auprès des Organisations internationales et coordonner les actions spécifiques auprès des différentes autorités publiques ou organismes privés de chaque pays membre.

Et ce n’est pas tout puisqu’en tant qu’organisation internationale dédiée à la préservation, la protection et la promotion des véhicules historiques et de la culture associée, la FAVA compte adhérer aux différents programmes d’institutions automobiles internationales et entend s’engager à œuvrer pour :

-la préservation des véhicules historiques, des objets et archives liés, par la recherche et le catalogage, ainsi que le développement de directives, de normes et d’activités éducatives qui assurent que des modèles authentiques de notre héritage automobile africain soient accessibles aux générations futures ;

-la protection de l’usage responsable de véhicules historiques par une veille juridique, le développement de politiques recommandées, des actions de soutien spécifiques et des relations effectives avec les autorités nationales et internationales ;

-la promotion de la culture des véhicules historiques par la communication, le développement d’événements nationaux et internationaux, la formation et l’organisation de forums et de séminaires.

Par ailleurs, les membres de cette Fédération Africaine comptent bien apporter une reconnaissance formelle et un soutien aux activités qui correspondent à pleinement à leurs idéaux.

À noter que l’Assemblée Générale constitutive de cette future FAVA se tiendra à Casablanca lors de la troisième édition des Classicars prévu au mois de septembre 2020.

No comments

Suivez-Nous

Facebook   Youtube